Si vous comptez louer une voiture au Canada, vous n'aurez pas besoin de faire une demande de permis international. En revanche, vous aurez besoin de réaliser une demande d'AVE, en passant par le site www.canada-ave.com notamment. Conduire au Canada n'est pas plus compliqué qu'en France, à partir du moment où vous prenez le temps de vous renseigner sur les quelques différences qui subsistent entre les codes de la route des deux pays. Voici les points sur lesquels votre attention devra être focalisée.

Les règles de conduite qui peuvent vous surprendre

Au Canada, vous devrez avoir au moins 21 ans pour pouvoir louer une voiture. Une fois que ce sera chose faite, renseignez-vous avant de prendre le volant, car les règles peuvent varier d'une province à une autre. En ce qui concerne la priorité à droite, elle n'existe pas au Canada, lorsqu'une intersection se présente, c'est le premier arrivé qui passe. Lorsqu'un ordre de passage ne peut être clairement établi, les conducteurs décident entre eux de celui qui passera en premier à l'aide d'un simple signe de la main. Au Québec sauf à Montréal, patienter à un feu rouge ne va pas s'effectuer de la même manière qu'en France. En effet, il est possible de tourner à droite même lorsque le feu n'est pas vert. Par ailleurs, lorsque vous avez le droit de tourner à gauche et dans toutes les directions de façon prioritaire, le feu va se mettre au vert mais il va clignoter. Enfin, n'essayez pas de doubler un bus scolaire qui va s'arrêter et qui le signale, cela est interdit par le code de la route car jugé trop dangereux.

Conduire en hiver au Canada demande de l'entraînement !

Tandis que trois centimètres de neige suffisent à paralyser Paris, les Canadiens sont habitués à vivre des hivers rudes et savent parfaitement conduire par temps de neige. Toutefois, cela n'enlève rien au fait que l'état des routes canadiennes durant l'hiver et au printemps est catastrophique, tout simplement parce que le gel créer des nids de poules importants et entraîne une certaine déformation des routes principales comme secondaires. Si vous devez réaliser un trajet relativement long, certaines précautions doivent être prises. Par exemple, vérifiez avant de partir qu'une tempête ne va pas s'abattre sur la région dans les prochaines heures. Ensuite, faites le tour de votre véhicule et remettez du liquide de dégivrage et de l'essence de façon à avoir un peu de réserve en cas de panne.

Un vocabulaire qui peut paraître déroutant

Même si la langue couramment parlée au Québec est le français, certains mots ne signifient pas la même choses en français de métropole qu'en français québécois. Par exemple, retenez que les airbags deviennent les sacs gonflables et les feux de circulation des lumières. En ce qui concerne les limitations de vitesse au Canada, elles sont semblables à celles que l'on trouve en France, excepté sur les autoroutes, qui sont limitées à 100 km/h. À proximité des zones scolaires, vous devrez rouler au pas afin de ne pas renverser un enfant par accident.

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Roumanie

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la République tchèque et la Bulgarie