Le premier caractère marquant de la culture roumaine est sa diversité, tant ethnique que religieuse. La culture roumaine dérive fortement de la culture romaine avec des traces d’influence slaves, turques, hongroises, grecques, autrichiennes et françaises. La Roumanie est en effet un carrefour culturel à la croisée des influences occidentales, méditerranéennes et orthodoxes. Comme tout le monde balkanique, la Roumanie a connu l’influence religieuse et artistique de Byzance et le joug ottoman, mais contrairement à ses voisins, elle est d'origine latine. Mircea Eliade voit dans cette équation spirituelle originale la chance des Roumains de servir de liaison entre l’Occident et l’Orient.

Mircea Eliade

La solidarité est forte entre les Roumains. Selon les travaux de S. Chelcea en 2001, la population adulte roumaine favorise la justice sociale socialiste deux fois plus que la population des Etats capitalistes avancés et 1,5 fois plus que la population des pays d'Europe centrale et orientale. Même lorsqu'ils sont eux-mêmes sans le sou, les Roumains n'hésitent pas à offrir un gite sous leur toît aux plus démunis en échange de menus travaux. Ceci rejoint d'autres caractérisitiques des Roumains que sont la chaleur humaine, l'hospitalité et l'ouverture aux autres.

Le statut de la femme en Roumanie est peu avantageux, surtout dans les campagnes. La Roumanie possède le plus faible nombre de députés femmes de tous les pays d'Europe centrale et orientale. Dans la vie quotidienne comme en entreprise, les femmes roumaines sont courtisées de manière excessive.

Autres rubriques utiles

kuLa population roumaine

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Roumanie

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la République tchèque et la Bulgarie