Entre Brasov, Sighisoara et Sibiu, la Transylvanie est une région bordée par les Monts Fagaras. A partir du XIIe siècle, des colons germaniques ont fondé plus de 300 villages. Avec leurs citadelles et leurs longues rues bordées de fermes à fronton pastel, certains sont de précieux vestiges d'urbanisme médiéval. 

La Transylvanie est riche en sites archéologiques datant du néolithique, de l'époque du bronze, de la période daco-romaine et du Moyen-âge. Les principales richesses de la régions sont :

  • la forteresse de Deva ;
  • le château de Hunedoara ;
  • le premier observatoire astronomique sur le territoire roumain depuis le IIe siècle avant J.C. à Gradistea de Munte
  • les sanctuaires aux significations géométriques et astronomiques de Blidaru et Costesti ;
  • l'Eglise de Densus, datant probablement du XIIIe siècle mais élevée sur les ruines d'une construction du IVe siècle ;
  • la station balnéo-climatique de Geoagiu Bai
  • la ville d'Orastie ;
  • le parc national Retezat ;
  • la réserve de bisons de Hateg.

Au sud-est de la Transilvanie, la ville de Brasov est sans conteste, l'une des attractions majeurs des touristes. A l'ouest de la Transilvanie se trouve la plus grande partie des Montagnes Apuseni, qui s'étendent jusqu'aux territoires de Crisana.

Autres rubriques

ku Principales attractions touristiques de Roumanie

ku Tourisme en Roumanie

 

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Roumanie

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la République tchèque et la Bulgarie